Scientific Rationale

En raison de l'épidémie de covid-19, l'atelier HIRES-France sera virtuel

HIRES est un instrument de deuxième génération de l’ELT. C’est un spectrographe à haute-résolution (R = 100,000 et R = 150,000), avec aussi un mode IFU-SCAO. Il couvre le visible et le proche infra-rouge, exactement de 0.35 à 1.8 microns.
Le projet HIRES est issu d’un Consortium de 14 pays, mené par A. Marconi de l’INAF. Ce consortium comprend actuellement 37 instituts, dont 3 non-membres ESO (le Brésil, l’Université de Montréal et l’Université du Michigan).

HIRES est un instrument polyvalent qui peut apporter des résultats clefs pour la caractérisation des exoplanètes, pour la physique théorique, pour la cosmologie, pour la physique stellaire. C’est le seul instrument qui a la possibilité de répondre à deux ambitieuses questions qui ont motivé la construction de ce grand télescope : la détection de signatures de vie dans des exoplanètes semblables à la Terre, et la détection directe de la re-acceleration cosmique. C’est un instrument qui couvre des intérêts scientifiques divers : transient extragalactiques, caractérisation des étoiles froides, étude des abondances du deutérium, recherche et caractérisation d’étoiles primitives, mesures des variations de la température du CMB, étude des disques protoplanétaires, recherche de trous noirs de petites masses, étude de la réionisation de l’univers,...
La dernière prospective de l’INSU-AA montre que HIRES est soutenu par une bonne partie de la communauté française. C’est un instrument qui a été classé P0 par le PNP, et P1 pour les PNPS, PNHE, PCMI et PNCG, soit cinq des sept programmes nationaux en font une priorité importante. C’est le projet ELT le plus transverse pour la communauté française.

La phase A de l’instrument s’est déroulé avec succès de 2016 à 2018 avec une remise des documents à l’ESO en octobre 2017. La première action de cette phase A a été de déterminer les priorités scientifiques de l’instrument. Une équipe de 63 experts en spectroscopie à haute-résolution, organisés en quatre thématiques :
1. Exoplanètes et disques circumstellaires,
2. Etoiles et population stellaire,
3. Galaxie et milieu intergalactique,
4. Cosmologie et Physique Fondamentale.
Il en a résulté un classement des priorités scientifiques qui contraignent le design de l’instrument.

Le projet HIRES est actuellement en pre-phase B, officialisé par l’ESO et le planning actuel mis en avant par le consortium est très agressif avec des phases B (2022) et C (2023) de 18 mois et une phase D de 4 ans. La pre-phase B (2021) a pour but aussi de figer les contributions des différents partenaires. Cet premier atelier HIRES-France a comme objectif de poser les bases pour federer la communauté française autour du projet en proposant des discussions autour de thématiques scientifiques qui guident la conception de l'instrument.

 

 

 

SOC

- Isabelle Boisse (LAM)
- Xavier Bonfils (IPAG)
- Andrea Chiavassa (Lagrange)
- Julien Morin (LUPM)
- Pascal Petit (IRAP)
Personnes connectées : 1